Devrais-je consommer un peu de cannabis lors de ma prochaine séance de méditation?

shutterstock_494370034.jpg

Médicaments et cannabis

Comme les opinions sur le sujet divergent, nous avons demandé à des experts de jeter la lumière sur cette question.

 

Si la méditation est une activité nouvelle pour vous, trouver votre centre peut prendre un certain temps. C’est aussi vrai pour le cannabis : trouver une variété ou une méthode de consommation dont vous pouvez faire usage régulièrement requiert aussi des essais. Mais est-ce une bonne idée de combiner ces deux sujets chauds en matière de bien-être en une seule séance? Certains le conseillent avec enthousiasme, d’autres sont moins convaincus. Et cette appréhension est tout à fait légitime de part et d’autre. Cela ne devrait toutefois pas vous empêcher de vous renseigner pour découvrir si ces deux activités conjuguées pourraient améliorer ou non votre état actuel.

 

« La méditation consiste à canaliser toute notre attention sur un point précis, comme la respiration, un mantra, une exploration ou une visualisation du corps, explique Emily Thring, fondatrice du studio de méditation The Quiet Company, à Toronto. Différentes techniques se prêtent à différents points focaux. On s’entraîne à maintenir notre attention sur ce point afin d’accéder à un état de calme mental et de clarté. La méditation nous aide à nous éloigner de l’instant présent et peut contribuer à soulager l’anxiété, le stress et les pensées récurrentes. »

 

Alors, le cannabis favorise-t-il ou empêche-t-il la méditation? « Il est conseillé d’essayer les deux expériences séparément, puis de décider soi-même si on souhaite les conjuguer », estiment Carolyn Plater, M. Trav. Soc. et inf. aut., et Stephanie Kersta, M.Sc. et psychologue agréée, toutes deux cliniciennes en santé mentale et psychothérapeutes, qui ont récemment ouvert un espace de bien-être, Hoame, au centre-ville de Toronto. « Bon nombre d’instructeurs de méditation encouragent les gens à consommer du cannabis avant de méditer, alors que d’autres les invitent à consommer durant la séance. Chacun est libre de choisir. »

 

Cette affirmation est pleine de sens. Le cannabis procure une expérience qui altère la conscience, pour le meilleur et pour le pire. Il est préférable de connaître la réaction de votre corps à une variété donnée avant d’y associer la méditation pour éviter de ressentir de l’anxiété ou du stress dans votre quête de zénitude. Mme Thring abonde dans le même sens : « Je suis d’avis que les plantes médicinales, comme le cannabis, sont très puissantes et peuvent enrichir l’expérience, mais elles doivent être explorées avec précaution. »

 

Consommer avant de méditer peut aussi entraîner des désagréments. Les deux spécialistes recommandent à toute personne vivant de l’anxiété ou une maladie mentale de redoubler de prudence. « Si vous souffrez d’anxiété ou de dépression, je déconseille de combiner cannabis et méditation, car l’expérience pourrait être assez intense ou même accablante », poursuit Mme Thring. « Les effets indésirables sont l’un des inconvénients majeurs, particulièrement si le cannabis consommé contient une forte concentration en THC, la composante psychoactive de la plante », ajoutent Mmes Plater et Kersta.

 Y a-t-il un moyen d’éviter une mauvaise expérience en combinant la méditation et la marijuana? Tout d’abord, il est sage de choisir la variété avec soin. Comme mentionné par Mmes Plater et Kersta ci-dessus, les variétés contenant des taux élevés de THC pourraient causer un sentiment de malaise ou d’anxiété. Assurez-vous de tester la variété choisie dans un environnement sûr, comme à la maison, ce qui est souvent une pratique recommandée pour la découverte du cannabis en général. Lorsque vous aurez apprivoisé l’effet de cette plante sur vous, vous serez en mesure de plonger dans le monde extérieur ou de vous centrer sur vos pensées en minimisant la sensation de panique.

 

Une autre précision est apportée par Nimea Ariana, artiste et designer visionnaire travaillant sous l’effet du cannabis : « Le cannabis est un outil. Comme tout autre outil, il faut des années de pratique, de patience et de perspective pour pleinement saisir sa valeur profonde. Nous commençons à peine à défricher de nouveaux territoires avec la légalisation du cannabis au Canada et d’autres démarches en ce sens ailleurs dans le monde. » Il faut donc retenir que si l’utilisation du cannabis ne fonctionne pas pour vous en ce moment, elle pourrait tout de même vous procurer une valeur ajoutée sur le plan du bien-être à l’avenir.

 

Le choix d’une variété qui convient bien à la méditation est très personnel. Il est sans doute préférable d’opter pour une variété contenant du CBD, pour un indica ou un hybride pour commencer, plutôt qu’un sativa. Les variétés indica ou hybrides peuvent apporter un effet calmant, ce qui coïncide avec les sensations recherchées lors de la méditation.

shutterstock_495165607V2.jpg

Et après?

La légalisation du cannabis au Canada nous offre deux certitudes : les recherches sur ce sujet continueront de progresser, et la combinaison de la méditation et de la marijuana pourrait devenir la prochaine grande tendance en matière de bien-être.